Liposuccion

La lipoaspiration ou liposuccion est l’intervention de chirurgie esthétique de la silhouette la plus pratiquée dans le monde. Elle n’est pas proposée pour traiter un problème de surpoids global mais pour traiter localement des petits bourrelets ou steatomes.
Cette intervention a été inventée en France il y a plus de 20 ans par le Dr Y.G. ILLOUZ. Les indications et les limites de cette méthode sont désormais bien connues des chirurgiens. Elle peut s’adresser à de nombreuses zones du corps mais reste interdite à d’autres.

La lipoaspiration peut effacer dans certaines conditions :

  • culotte de cheval,
  • bourrelet des hanches,
  • des parties internes des genoux,
  • des mollets, des chevilles
  • du ventre dans la région sous l’ombilic.

Ces zones restent actuellement les mieux indiquées pour une lipoaspiration.

Comment se déroule l’intervention ?

Elle peut se pratiquer sous anesthésie locale s’il s’agit d’une « petite » lipoaspiration ou sous anesthésie générale.Cette intervention doit se dérouler dans un véritable bloc opératoire disposant d’un environnement de sécurité aux normes. L’hospitalisation ambulatoire est la plus fréquente.

Un vêtement de contention (panty ou gaine) est mis en place en fin d’intervention . Il devra être conservé en permanence pour 4 à 5 jours (mais les douches seront autorisées dès le 2° jour). Un premier contrôle par le chirurgien est alors effectué , le panty sera retiré et l’œdème et les ecchymoses seront appréciés. Votre chirurgien déterminera alors la durée totale de port de ce panty de 10 à 20 jours. Les activités de la vie courante et professionnelle sont reprises au bout de 3 ou 4 jours en moyenne. Les douleurs sont variables d’une patiente à l’autre et selon les zones opérées. Des antalgiques banaux suffisent en général à traiter ces douleurs.

Durant la période post-opératoire il faut éviter les activités déclenchant des douleurs et les efforts prolongés doivent être évités. La reprise d’un sport régulier doit attendre 3 semaines. La natation ou la marche modérée sont alors les bienvenues.

Inconvénients et complications éventuels

Cette intervention se déroule dans l’immense majorité des cas sans problème et les patientes sont alors satisfaites ou très satisfaites. Cependant une information sur les inconvénients et complications éventuels de la lipoaspiration doit être donnée :

  • Existence de douleurs, d’œdème, d’ecchymoses pouvant évoluer sur plusieurs semaines.
  • Une retouche peut s’avérer utile ou nécessaire. C’est par exemple lorsqu’il persiste à un endroit un petit amas de graisse. En général celle-ci se déroulera sous anesthésie locale sans hospitalisation et la reprise des activités sera immédiate.
  • Des troubles de la sensibilité le plus souvent transitoires peuvent entraîner une certaine gêne.
  • La peau peut présenter des irrégularités le plus souvent tout à fait minimes mais pouvant aller exceptionnellement jusqu’à un aspect de tôle ondulée de traitement difficile.
  • Rarement, une dépression inesthétique peut survenir.
  • Des complications plus graves sont exceptionnelles. Elles peuvent vous être détaillées en consultation.

Prise en charge de certaines complications de la lipoaspiration

Il peut arriver qu’ une lipoaspiration laisse une déformation inesthétique. Il est possible dans certains cas de réparer cette déformation selon la technique de microlipoinjection. Si une dépression s’est formée sur la peau après une lipoaspiration il est parfois possible de la combler en réinjectant avec des microcanules votre propre graisse.Cette intervention peut se dérouler sous anesthésie locale dans certaines conditions. Les risques et complications éventuels sont les mêmes que ceux de la lipoaspiration.

LIPOASPIRATION DES GENOUX FAITE « AILLEURS » = ENCOCHE RÉSIDUELLE : TRAITEMENT PAR MICROLIPOINJECTION
Avant Résultat à 6 mois

Questions sur la lipoaspiration

Quand apprécie t-on le résultat ?

Parfois au bout de 3 semaines mais il est plus prudent de se fixer un cap de 2 mois avant d’effectuer un jugement définitif. Des soins complémentaires type drainage lymphatique ou massage peuvent être utiles pour parfaire le résultat.

La graisse peut elle se reformer ?

Il est possible que les stéatomes se reforment s’il y a une prise de poids ou encore des variations de poids. Les récidives les plus fréquentes se produisent au niveau de la ceinture, elles sont plus rares au niveau des cuisses. Il est donc indispensable de préserver son résultat par des règles diététiques adaptées.

Combien de kilos perd–on ?

Il est rare qu’une lipoaspiration à visée esthétique fasse perdre beaucoup de poids. A titre d’exemple, en moyenne la masse de graisse retirée au niveau d’une culotte de cheval est de 200g. Une lipoaspiration globale de 5% de la masse corporelle semble être la limite supérieure du raisonnable.

Taille et situation des cicatrices ?

Chaque lipoaspiration étant personnalisée seul votre chirurgien peut vous répondre. La taille des cicatrices dépasse rarement 1 cm.

Y’a t’il un âge limite pour pratiquer une liposucccion ?

Avec l’âge la peau perd petit à petit ses propriétés élastiques indispensables pour l’obtention d’un très bon resultat , surtout au niveau des cuisses. Il reste néanmoins possible de réaliser des lipoaspirations sur certaines zones (comme le ventre) jusqu’après 60 ans.

La lipoaspiration traite- elle la peau d’orange ?

Pour la plupart des chirurgiens l’aspect peau d’orange correspond à la définition de la cellulite. Elle est en rapport avec un trouble métabolique et/ou circulatoire local ( souvent au niveau des faces antérieures ou externes des cuisses). Celle ci peut être associée à un stéatome sous jacent accessible à la lipoaspiration. Sinon cette cellulite ne peut être traitée par lipoaspiration dans l’immense majorité des cas.

Il faut alors envisager des traitements à base de crèmes tonifiantes. L’endermologie® donne souvent de bons ou très bons résultats.