La chirurgie esthétique des seins

L’augmentation de volume de la poitrine se réalise par la mise en place, en arrière de la glande et/ou du muscle pectoral, d’un coussinet pré-rempli de gel de silicone et dont la paroi est finement granuleuse (ou lisse selon les cas). Ces nouvelles prothèses ont diminué le taux de durcissement (coque), celui-ci est de 1%.

Ce durcissement est imprévisible et témoigne de l’intolérance de certains organismes au corps étranger constitué par la prothèse. Cette intolérance ou rejet peut se manifester rapidement: il s’agit alors d’une infection, cas rarissime.

Les nouvelles prothèses de silicone sont très solides et ne devront être changées qu’après 15-20 ans.

L’allaitement est possible un an après l’intervention.

L’intervention dure environ 1 heure et nécessite une hospitalisation d’une nuit ainsi qu’un arrêt d’acitivité de quelques jours (1 semaine maximum).

La palpation de la glande et les radiographies restent d’interprétation facile, car la glande est à distance de l’implant, soulevée par celui-ci.

Contrairement aux incisions aréolaires, I’incision axillaire est entièrement dissimulée et ne peut entrainer de trouble de la sensibilité, pour des volumes « normaux » de prothèses.

Lorsque la poitrine s’est affaissée, ou lorsqu’il existe une hypertrophie mammaire avec ptose, I’intervention comporte des cicatrices qui témoignent de la réfection du soutien-gorge cutané : ces cicatrices sont péri-aréolaires avec souvent une verticale, parfois un T inversé. Elles sont visibles pendant un à deux ans.

La durée opératoire est, entre mes mains, de 2 heures, I’anesthésie générale est habituelle et l’hospitalisation limitée à 24 ou 48 heures dans les grosses hypertrophies.

Les douleurs peu importantes se limitent à la première nuit et sont traitées par des médications prescrites par le Médecin Anesthésiste.

Le premier pansement est retiré avant la sortie et remplacé par un soutien-gorge sans baleine type « coeur-croisé » ou « Triumph ». Les fils sont retirés au 5-6ème jour et au 10ème jour. Au début, les seins sont très hauts, un peu gonflés, un peu en « obus ». Il faut environ deux mois pour que la forme devienne parfaite.

Il est possible d’allaiter après une intervention sur les seins à condition d’attendre 1 à 2 ans après l’intervention.

Il faut souligner l’intérêt de surveiller les seins des très jeunes filles: lorsque l’augmentation du volume se fait de façon explosive, une intervention simple avec une petite cicatrice dans le sillon sous mammaire permet d’éviter les vergetures cutanées et ainsi la chute des seins.

La chirurgie esthétique de la poitrine est actuellement bien codifiée, les indications doivent être soigneusement posées pour adapter le volume glandulaire à la souplesse de la peau. Il faut se méfier des incisions périaréolaires isolées dans le traitement des gros seins: la limitation de la cicatrice se fait souvent au détriment de la forme et donc de l’esthétique de la poitrine.